gingerbread_1

 

Il est de tradition de faire des bonhommes en pain d'épices pour la Saint-Nicolas, c'est ce que l'on a fait et on s'est bien amusées.

gingerbread_2

 

Cette semaine s'est passé sous les signe des microbes et de la toux, du coup il fallait bien s'occuper et quoi de mieux que de préparer des biscuits et de les décorer.

On a fait les biscuits une après-midi et on les a décoré le lendemain.

Pour une quarantaine de bonhommes :

  • 500 g de farine T80
  • 160 g beurre doux
  • 150 g de cassonade
  • 2 cc de gingembre en poudre
  • 2 cc de cannelle moulue
  • 1 cc d'épices à pain d'épices
  • 1 pincée de sel
  • 60 g de mélasse de canne à sucre
  • 130 g de miel d'oranger
  • 1 œuf

Mélangez tous les ingrédients secs ensemble dans le bol du robot puis ajoutez le beurre ramolli. Mélangez bien.

Mélangez l’œuf, le miel et la mélasse et versez dans le mélange sec. Mettez le robot en route et quand la pâte forme une boule arrêtez, sortez la pâte, enveloppez-la dans un film alimentaire et réservez 1 heure au frais.

Préchauffez votre four à 180°C.

Étalez votre pâte au rouleau sur une feuille de papier cuisson, découpez à l'aide d'un emporte pièce bonhomme et déposez sur une tôle à pâtisserie recouverte de papier cuisson. Recommencez jusqu'à épuisement de la pâte (ou des apprenties pâtissières).

Cuire une dizaine de minutes à 180°C.

Laissez les biscuits refroidir complètement avant de les décorer, ici on les a laissé refroidir puis ils sont partis faire dodo dans une boîte en métal.

gingerbread_3

 

Le lendemain on a préparé un glaçage au lait pour ne pas s'embêter à faire un glaçage royal.

  • Sucre glace
  • Lait

Environ 5 cuillères de sucre glace pour 1 de lait.

On a aussi utilisé du colorant vert et plein de trucs en sucre de chez Hema et Scrapcooking pour le kitsch.

On s'est beaucoup amusé avec la princesse, on leur a donné un air méchant, un air gentil, ils étaient chics (expression favorite de la princesse) ou complètement foufous.

gingerbread_4La princesse m'épate toujours par le temps qu'elle peut consacrer à des choses aussi minutieuses, elle a passé plus d'une heure à décorer des bonhommes et encore j'ai dû la forcer à arrêter pour aller au bain. C'était un joli moment de complicité, on va refaire des bsicuits encore et encore ...

A demain !